Médias et spiritualité

Si Dieu jouait au tennis?

La publicité raconte souvent des histoires bien ficelées. En peu d’images, de sons et de textes, il s’agit de nous transporter dans un récit. Le recours à des stéréotypes est fréquent.

Un ouvrage intéressant souligne les liens nombreux entre Dieu et la pub. Un site ressource propose des compléments intéressants.

La publicité suivante, très créative, a été retirée de diffusion suite à des réactions négatives:

dans son numéro du 12 septembre 1994, l’hebdomadaire spécialisé AdWeek rapportait que le réseau CBS venait de refuser un commercial pour les raquettes de tennis Prince dans lequel Dieu jouait au tennis avec un simple mortel. Les américains considèrent qu’il y a là un tabou : on ne joue pas avec Dieu — on ne peut surtout pas gagner contre lui. (source: Article « L’allusion religieuse comme axe persuasif en publicité »)

Heureusement, feu l’excellente émission TV « Culture pub » – prolongée par le site web du même nom – l’a diffusée:

Quelques idées de réflexion sur la base de cette publicité:

Un « dieu » à longue barbe, puissant (voir le plan en contre-plongée qui accentue l’impression), tout habillé de blanc…

  • quels autres stéréotypes peuvent être cités? quelles images représentent Dieu dans diverses publicités?
  • en quoi la représentation de « dieu » dans cette publicité est-elle innovante?

tennis1

En se référant aux grandes lignes du christianisme, quelles différences pourraient être discutées entre le « dieu » de cette publicité et le Dieu révélé dans la Bible?

  • un « dieu » positionné comme adversaire de l’être humain dans la pub <=> Dieu qui aime, qui est en faveur de l’humain (qui serait plutôt coach qu’adversaire)?
  • un « dieu » mauvais perdant et revanchard <=> Dieu qui pardonne?

tennis2

Ci-dessus trois plans en contre-plongée. Le premier qui fait la part belle au nom du produit et donne de l’importance à son usager. Le deuxième qui nous situe proche du sol… là où le personnage en difficulté va se retrouver. Le troisième qui est en oblique, souvent indicateur de quelque chose qui sort de l’ordinaire, qui n’est pas anodin.

Le « dieu » de cette pub se relève, tourne le dos à son adversaire humain et lui coupe le souffle.

tennis3

Quels points communs pourraient être explorés entre cette représentation de « dieu » et le Dieu de la Bible?

  • un lien entre le souffle de vie, Dieu et l’être humain?
  • un « Dieu fait homme », qui se met au niveau de la créature, qui parle et agit?

Et finalement, une question plus terre-à-terre: qui gagne, dans cette pub?

Le « dieu » représenté a perdu la balle. L’homme a perdu le souffle (la vie?). Le produit, lui, est intact, présent entièrement à l’image, prêt à remplir son rôle dans d’autres mains…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s