Actualités

La boîte à images

En cette fin de journée mondiale de la télévision, voici un extrait de film intéressant à considérer. Il est tiré de « La boîte à images », un film réalisé en 2005 par Marco Pauly. Il présente les changements induits par l’arrivée de la télévision dans une ville du nord de la France dans les années 50.

En visionnant cet extrait, quelles différences peuvent être notées entre la classe présentée dans les années 50 et une classe d’école contemporaine?

Anne, la jeune fille qui a un poste de télévision chez elle, donne un conseil technique à son enseignante: quelles similitudes avec des situations vécues de nos jours peuvent être évoquées?

Les plus jeunes ont souvent des compétences techniques qui dépassent celles des adultes. Une belle occasion d’apprendre quelque chose de la part d’un plus petit que soi? et de transmettre autre chose, en même temps:

  • un moment passé ensemble,
  • la capacité de s’intéresser à ce que le plus jeune connaît et peut apporter,
  • le message qu’on peut toujours apprendre quelque chose dans la vie,
  • la possibilité de discuter des possibilités, usages et règles éventuelles pour gérer les technologies?

Une occasion saisie… à discuter

L’enseignante n’est pas réfractaire à la technologie: elle a aussi un poste de télévision chez elle, et elle connaît le développement de ce média. Elle peut donc rebondir sur ce que l’élève dit pour apporter une information à toute la classe, avec une petite leçon de vocabulaire grec au passage.

Possible de discuter ce qui se passe ensuite, lorsque l’enseignante s’adresse à Anne à propos du visionnement de l’écran TV, ce qui déclenche le rire des camarades… Qu’est-ce qui se passe pour Anne? pour ses camarades? pour l’enseignante? Qu’est-ce qui aurait pu se passer différemment?

Toujours dans la classe d’Anne, un autre dialogue a lieu à propos du petit écran:

Une occasion manquée?

« Je pourrais faire un exposé » demande Anne. L’enseignante répond « plus tard » puis ajoute, pour toute la classe: « on se tait ». Sans doute devait-elle veiller à atteindre les objectifs de son programme pédagogique…

Réflexion possible: qu’est-ce qui pourrait faciliter, en classe d’école, une discussion constructive et formatrice à partir de ce qu’un.e élève aurait vu sur un écran?

Est-ce que « ce qu’on voit à la télé » (ou sur les réseaux sociaux ou d’autres supports) devrait être discuté en classe? avec quelles limites?

A discuter…

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) propose jusqu’au 31 décembre 2017 une campagne de prévention sur les TV françaises, pour inviter à parler avec les plus jeunes qui ont été confrontés à des contenus particuliers sur les écrans. Slogan de cette campagne, qui avait été réalisée et diffusée en 2014 déjà: « Face aux écrans, soyons vigilants ». Les deux spots TV sont intéressants à considérer.

Plusieurs informations sont proposées, par exemple concernant la signalétique jeunesse. Un espace permet aussi de s’exprimer, côté jeunes et côté parents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s