Audiovisuel en questions

prises de conscience

Présentation d’une publicité récente par l’équipe de Culture pub:

Greenpeace réunit Dark Vador, Voldemort, Alien, Bane et le Joker dans un trailer façon blockbuster pour condamner la surconsommation de viande et l’élevage industriel.

Cette publicité prend au départ la forme d’une bande annonce, avec usage de techniques souvent utilisées pour ces réalisations projetées au cinéma avant un autre film. Il pourrait être intéressant de discuter à propos des bandes annonces de films d’action avant le visionnement de cette publicité: qu’est-ce qu’on nous montre souvent? comment?:

  • sélection d’images fortes montées spécialement pour la bande annonce (dans un ordre qui peut être différent de celui du film, et ici avec plusieurs plans qui sont répétés)
  • montage rapide, rythmé, en phase avec des accents sonores (musique, percussion)
  • présentation d’un titre de film en plein écran
  • insertion de logos de marques côté producteurs (ici, marques fictives, mais qui font penser à des marques existantes)
  • une voix off qui donne quelques indications à propos de l’histoire proposée par le film
  • un choix d’images qui illustrent ce que la voix off indique (exemples: « nous avons vaincu le mal » et structure noire qui s’écroule; « la paix sur terre » et gens qui se donnent la main »
  • fondus au noir pour rythmer la présentation, parfois pour indiquer un changement, et ici avec de longs moments de fond noir, pour mettre en relief un texte en sur-impression, ou pour accentuer l’attente de ce qui va suivre
  • le nom d’un réalisateur, « Steven Satine », qui peut faire penser à un certain autre « Steven S. » (Spielberg)
  • une date prévue pour la sortie en salle (ici: décembre 2018).

A 47 secondes du début, changement complet d’atmosphère, avec en arrière-plan sonore l’ambiance musicale de la bande annonce qui continue. Le personnage représenté a les yeux fixés sans doute sur un écran avec la fameuse bande annonce diffusée. Tout a l’air bien rangé dans la pièce où il se trouve. Beaucoup d’éclairages sont visibles, une assiette pleine est mise en évidence, ainsi qu’une fourchette toute propre et un verre contenant un liquide transparent. Quel rapport avec le début de la publicité? Bon visionnement!

Pour faciliter la discussion de cette publicité, voici sa représentation plan par plan. On pourrait indiquer quels plans sont répétés (1 et 22; …?). Noter aussi le changement complet d’ambiance en ce qui concerne les images: environnement très sombre et noir au début <=> plans baignés de lumière dès le 45ème. Sur le plan sonore par contre, pas de changement: on retrouve la même musique forte avec percussions marquées du début de la pub sur les plans 51 à 60. L’usage de cette musique souligne l’analogie: quelque chose de menaçant est décrit. Et ceci est explicité par les titrages bien lisibles, centrés et la plupart du temps sur fond noir (sauf plan 49).

23.001

Cette publicité peut être comparée par exemple avec la bande annonce de « Justice League », également disponible en VF. Ci-dessous à gauche ce que la pub présente, et à droite ce qui se trouve dans la bande annonce originale de « Justice League ».

Capture d_écran 2017-12-28 à 16.55.20

(Warner Bros. est une filiale de la Time Warner.)

Noter que les producteurs ont pris soin de modifier passablement les logos et noms des marques tout en jouant sur plusieurs similitudes. C’est que, pour protéger la notoriété d’une marque, il arrive que des Associations comme Greenpeace soient attaquées en justice. Cela avait été le cas lors d’un détournement de logo, avec la marque Areva associée à une tête de mort (pour remettre en question l’industrie du nucléaire). Après plusieurs rebondissements judiciaires, Greenpeace a finalement obtenu gain de cause, mais sans doute avec bien du temps occupé à ce combat plutôt qu’à d’autres actions plus constructives.

Greenpeace indique en fin de publicité une page web pour soutenir sa campagne.

Un autre spot publicitaire intéressant pour susciter la prise de conscience avait été diffusé en 2010. Il est bon de le visionner avant de lire ce qui suit, pour préserver l’effet de surprise. Admirez la beauté des images présentées au ralenti et associées à une bande son lyrique… mais gare à la chute!

Discussion possible à propos de cette campagne « Stop the bullets. Kill the gun » (Stoppez les balles. Mettez à mort l’arme à feu):

  • remarquer la succession soignée des plans, avec le mouvement toujours présentés dans le sens de lecture en occident (mouvement naturel)
  • noter les formes, avec rond puis ovale au centre de l’écran à la fin (ce qui facilite l’association: ce qui est arrivé à la forme ronde va-t-il aussi arriver à la forme de visage ovale?)
  • sur le plan des couleurs, après une masse jaune (oeuf), une succession de rouges est présentée, couleur très visible, couleur du sang
  • bande son dépouillée: que dire de la musique choisie?
  • efficacité de la communication: à discuter?

Une radio est à l’origine de cette campagne de sensibilisation contre les armes, et du spot publicitaire présenté ci-dessus. Quelques informations techniques sont encore disponibles ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s