Actualités

Des écrans avant 3 ans… ou pas?

Capture d_écran 2018-03-10 à 14.14.36La technologie a envahi nos vies. De nombreux spécialistes affirment qu’avant 3 ans il n’est pas bon d’utiliser un écran.

Dans le cadre de l’émission radio « La petite enfance biberonnée aux écrans » sur RTS La Première le 10 mars 2018, la pédiatre et pédopsychiatre Nadia Bruschweiler-Stern propose quelques réflexions à discuter:

Extrait 1

Pour « apprendre à être humain », qu’est-ce qui est nécessaire d’après ce premier extrait d’interview?

Extrait 2

Qu’avez-vous déjà pu constater lorsqu’un écran diffuse des images et des sons et qu’un petit enfant est présent? Comment expliquez-vous l’attention qui est souvent portée de façon soutenue à l’écran?

La pédiatre rappelle que le cerveau des petits n’est pas suffisamment mature pour traiter les images vues sur un écran. Par contre, l’habitude d’être exposé.e à des éclats de lumière et à des sons qui sortent d’un écran peut s’installer rapidement.

Extrait 3

Question relative à l’apprentissage de la vie: que faut-il, d’après-vous, pour apprendre « la vraie vie »?

Extrait 4

Avant le prochain extrait, une intéressante archive de la RTS, avec un refrain qui a été largement repris (Nino Ferrer – Gaston, y a l’téléfon qui son, 1967):

Référence à un passé récent, quand le téléphone n’était pas encore portable…

Aujourd’hui, le téléphone est porté par maman ou papa, et quand il sonne, qu’il vibre ou appelle l’attention d’une autre manière, la réponse est souvent rapide… que peut alors ressentir le petit enfant?

Un peu plus bas, le 7ème extrait poursuit le questionnement: que se passe-t-il pour un petit enfant quand une personne adulte répond à son téléphone portable alors qu’elle était engagée dans une activité relationnelle avec ce même enfant?

Extrait 5

Quand bébé mange et que l’écran transmet des images et des sons, que se passe-t-il?… une question de santé publique à explorer plus en profondeur?

Extrait 6

Utiliser un téléphone portable, est-ce être proche de qui est loin… et loin de qui est proche?

Extrait 7

Extrait peut-être le plus parlant: un exemple rapporté par le pédiatre américain T. Berry Brazelton:

Extrait 8

Un dernier extrait audio, très court, mais qui peut engendrer une réflexion de fond… à méditer et à discuter.


En conclusion, Nadia Bruschweiler-Stern invite à envisager un développement sur la durée pour un bon usage des écrans: « apprendre d’abord à habiter son corps et puis progressivement à utiliser son esprit, sa tête, et le monde numérique. »

Capture d_écran 2018-03-10 à 14.55.06L’émission de la RTS rappelle que le psychiatre français Serge Tisseron propose des recommandations concrètes qui faisaient déjà l’objet d’un article dans Le Temps en 2015:

La règle 3 – 6 – 9 – 12:

  • pas de TV avant 3 ans
  • pas de console personnelle avant 6 ans
  • pas d’internet avant 9 ans (et dès 9 ans: avec accompagnement)
  • pas de réseaux sociaux (non accompagnés) avant 12 ans

Trois axes:

  • l’apprentissage de l’autorégulation dans l’usage des écrans;
  • l’encouragement à d’autres activités mobilisant les cinq sens et les dix doigts;
  • la nécessité de l’accompagnement: faire raconter à l’enfant ses expériences d’écran lui apprend à construire le récit de ce qu’il a vu, pour passer de la pensée spatialisée propre aux écrans à la pensée linéaire du langage parlé ou écrit.

Samedi 17 mars une journée de conférence est mise sur pied par le Centre Brazelton Suisse, avec la participation notamment de Serge Tisseron qui abordera la thème: Les interactions précoces au risque des écrans.

Capture d_écran 2018-03-10 à 14.22.32

Fondé il y a 20 ans, le Centre Brazelton Suisse a pour objectif de permettre aux parents de développer dès la naissance une relation harmonieuse avec leur enfant. En 2013 il proposait déjà une réflexion en rapport avec les écrans, avec cette conclusion: « Votre intérêt pour votre enfant est son oxygène: l’écran ne peut pas vous remplacer! Et comme pour tout, vous êtes un modèle pour votre enfant, votre intérêt pour l’écran le rend attractif
pour l’enfant. »

Deux titres à considérer dans ce document de 2 pages concernant les écrans pour les tout petits:

  • avant 3 ans: aucun intérêt;
  • après 3 ans: en complément peut-être, mais pas en remplacement.

Pour conclure, un constat alarmant que pose le pédiatre américain T. Berry Brazelton dans son livre Points Forts, relayé dans cet article en ligne:

Les enfants apprennent plus sur le monde et sur certaines valeurs à partir de leur expérience télévisuelle que par leur famille ou leur entourage”.

Catégories :Actualités

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s